L’imagination ne paye que lorsqu’elle est rentable

L’imagination, ce truc qui sort de nulle part… Certains disent qu’elle et l’inspiration sont les exégètes d’un monde invisible, une connexion à une sphère impalpable où règne le plus beau comme le plus mauvais.

Aujourd’hui, l’imagination, l’inspiration, la pensée créatrice sur le web doivent intégrer une sorte de  mélasse de marketing émotionnel d’où on ne peut sortir pour être lu.

Le talent, le don, tout ce qui fait la particularité des artistes baignent dans une boue du surf internet des soirées sans vie. On branche l’ordi ou l’on connecte son smartphone à la wifi et l’on va tuer le temps entre deux vidéos buzz et un morceau pris au hasard dans le brouhaha Youtube.

C’est beau, c’est la vie d’aujourd’hui.

Il y a des artistes du web, des écrivains inconnus qui ont des choses à dire derrière leur écran mais qui n’ont pas l’audience qu’ils méritent… Tout simplement car ils n’utilisent pas les ficelles publicitaires… J’ai écrit un article très personnel sur un de mes blogs sur le paranormal, j’ai eu 10 partages, des partages de qualité car faits par des personnes qui ont encore l’envie de lire et de comprendre l’autre… Sur le même site, j’ai fait un article sur le top 5 des déclencheurs de phénomènes paranormaux = plus de 900 partages… Qu’en retenir ? Je n’ai même pas envie de savoir..

Le monde est cloué au sol

Du sensationnel, de l’émotionnel de bas étage, voila ce qui plait…

Loin de moi l’idée de croire que j’ai un possible talent à toucher les personnes qui me lisent, si c’était le cas, je ne serai pas ici en train de raconter ma vie. Tout ce que je sais, c’est que plus le temps passe et plus je me déconnecte de ce monde mouton, que j’ai de moins en moins de respect pour la foule, que la solitude est la seule garante de la survie intellectuelle…. Aux survivants qui insistent pour exister, je n’ai qu’une seule chose à dire : Vous n’êtes pas seuls bande d’extraterrestres mais ne comptez pas sur moi pour vous aider à trouver votre place… Marchez et frayez vous un chemin entre les corps en décomposition, levez la tête, regardez les étoiles et les nuages qui passent au loin… sans vous poser de question. Tout est là… parait-il et il n’y a rien à comprendre.